Audrey Tuaillon Demésy (Université de Franche-Comté, ANR Aiôn)

S’approprier et mettre en vie l’imaginaire : l’exemple du quidditch

25 mars 2020 de 17h à 19h

Salle Océanie (salle 140), MISHA, Université de Strasbourg (annulé)

Résumé:

Auteure d’Harry Potter, J. K. Rowling a également inventé un sport sorcier très connu : le quidditch. Elle lui consacre même un ouvrage (paru en 2001) : Le quidditch à travers les âges. Le lecteur y apprend l’histoire du quidditch, l’évolution du matériel (tels les balais), peut y reconnaître des champions, etc. La préface de cet ouvrage est rédigée au nom du personnage Albus Dumbledore (directeur de l’école de magie) qui enjoint les lecteurs moldus (ceux qui n’ont pas de pouvoirs magiques) à ne pas tenter de jouer au quidditch chez eux. Malgré cette interdiction humoristique, le quidditch a été transposé dans le monde « réel » et il est devenu un sport de compétition, plébiscité aussi bien par les lecteurs d’Harry Potter que par ceux qui n’ont jamais lu (ou vu) cette fiction.

L’univers sportif développé dans la fiction a été réapproprié et modifié pour entrer dans le cadre d’une pratique de loisirs contemporaine. Un travail de terrain ethnographique initié depuis 2015 (entretiens avec des joueurs, observations lors de rencontres associatives et de championnats officiels) permet d’étudier le fonctionnement du quidditch aujourd’hui et de saisir les changements à l’œuvre dans l’activité. En passant d’un livre à un jeu, puis à un sport, la dimension transmédiatique du quidditch invite à questionner les façons dont la réappropriation, par la mise en vie, transforme la culture populaire initiale. Les joueurs fabriquent un nouveau « monde » ayant ses propres règles de pertinence (au sens que Goffman donne à ce terme), qui prend appui sur la fiction mais finit par la dépasser. En effet, si des règles et des valeurs exprimées dans le quidditch « terrestre » (mixité, tolérance, etc.), par exemple, sont directement issues des romans, de nouvelles manières de faire émergent et cherchent à rompre avec l’univers magique de départ, notamment en se détachant de l’ancrage fictionnel initial.

Mots clés : Imaginaire, sport alternatif, fiction, communauté, loisir, création.

Bibliographie indicative

Becker Howard, 2010, Les Mondes de l’art, Paris, Champs.

Gierzynski Anthony, 2013, Harry Potter and the Millenials, Baltimore, The Johns Hopkins University Press.

Goffman Erving, 1961, Encounters : two Studies in the Sociology of Interaction, Harmondsworth, Penguin Books.

Lavocat Françoise, 2016, Fait et fiction : pour une frontière, Paris, Seuil.

Tuaillon Demésy Audrey, 2017, « Le quidditch moldu. De l’imaginaire à la réalité », Questions de communication, vol. 31, pp. 393-413.

Tuaillon Demésy Audrey, 2018, « Être quiddkid : l’engagement des joueurs dans une pratique alternative », Sciences du jeu, n° 10, décembre, en ligne : https://journals.openedition.org/sdj/1291.

Wolf Mark, 2012, Building Imaginary Worlds. The Theory and History of Subcreation, New-York & London, Routledge.

Séminaire Mondes ludiques – intervention d’Audrey Tuaillon Demésy, 25 mars à 17h, MISHA – salle Océanie, Université de Strasbourg (annulé)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *